dimanche 17 mars 2019 à 12h

CARNAVAL de SENTA GABÈLA (Cintegabelle),

  • 12 h, place de la Mairie : l'arribada

Ce n'est pas seul mais avec sa garde rapprochée que Monsieur Carnaval débarque sur la place de la Mairie, en plein marché. Carnaval et sa cour commencent à mettre le rambalh (le binzzz) chez les producteurs et les commerçants avoisinants...

  • 12 h 30, place de la Mairie : la presa de la clau de la vila

Afin de mettre fin à ce rambalh, Monsieur le Maire de Cintegabelle intervient mais profitant du désordre ambiant, Monsieur Carnaval dérobe sournoisement à Monsieur le Maire la clé de la ville et prend la tête de l'administration communale. Monsieur Carnaval est alors sacré Roi de Senta Gabèla et acclamé par sa cour. Discours du Maire déchu, et du nouveau Roi de Senta Gabèla. Carnaval dévoile en oc, dans le cadre d'un (DIC) Discours d'Initiative Citoyenne suite à une grande consultation, les premières mesures pour la commune...

  • 13 h, place de la Mairie : repais partejat

Pour mieux faire la fête, car le Carnaval, c'est d'abord la fête de la nourriture (en quantité) et de la boisson (en très grosse quantité), le Roi de Senta Gabèla (avec l'aide de sa cour) ouvre le bal gourmand par un repas partagé ouvert à tous, même ceux qui ne seraient pas déguisés

  • 15 h 30, à la salle des fêtes : le Grand passa-carrièra

Grand rassemblement pour le défilé. Tout le monde est déguisé comme bon lui semble, de vrais Géants débarquent, y a de la musique et du bruit et des confettis, des adultes qui courrent et crient dans tous les sens et des enfants qui tentent en vain de contenir leurs parents.... bref, c'est le grand Oaï... Carvanal est vraiment le roi de la fête ! Du haut de son char, il mène les habitants au travers de Senta Gabèla pour un grand Passa-Carrièra...

  • 16 h 30, derrière la salle des fêtes, stade de football : le jutjament

Mais ce trop plein de liberté effraie les habitants de Senta Gabèla qui basculent alors pour l'ordre et la sécurité : Carnaval sera jugé en oc et en français par les habitants (enfants et adultes), puis condamné à être brûlé par une justice partiale et avide de grande bouffe (et de goûter pour les enfants) !

Alors que le feu prend au bûcher, les habitants, finalement au regret du sort de Monsieur Carnaval, chantent en occitan adiu paure carnaval. («adieu pauvre Carnaval»)

avec le soutien de la Mairie de Cintegabelle, de la Calandreta del País Sud Tolosan, du Pays Sud Toulousain et du Conseil Départemental de la Haute-Garonne.

Association CAMINÒC
Promòure la lenga e la cultura occitanas
Mairie de Cintegabelle
31550 Cintegabelle
caminoexc@gmx.fr
http://caminoc31.webnode.fr/

tel. 06 51 11 32 47

Lien : https://ariege.demosphere.net/rv/11388

Réagir

Informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir