samedi 21 novembre 2020 à 14h

Spectacle "Genre!"

C'est quoi être un homme, être une femme, être ni homme ni femme, aujourd'hui ?

Une journée proposée par
Act'en Scène, l'Estive, Caméra au Poing, L'Œil du Souffleur, le Réseau de Lecture Publique du Couserans, l'ADECC

Dès que nous interrogeons notre rapport au « genre », nous voilà d'abord au cœur de notre intimité, puis se révèle ensuite, au fil de nos interrogations, ce qui détermine notre rapport aux autres.

Quel rapport entretenons-nous avec notre genre ? Comment ressentons-nous notre féminité, notre masculinité, notre non-binarité ? Sommes-nous en accord avec elle ou nous sentons-nous enfermés dans un corps ne reflétant pas notre identité ?

Au-delà de l'intime, cela questionne notre vision de l'autre sexe et la définition des genres proposée par la société actuelle :
Qu'est-ce qu'un homme, un « vrai » ?

Qu'est-ce qu'une femme, une « vraie » ?

Qu'est-ce qu'un agenre ?

Et alors qu'est-ce qu'un homme sensible, une femme solide, un homme maquillé, une femme poilue, un homme qui pleure, une femme qui s'impose ?

Est-ce qu'on naît avec notre genre ? Devient-on homme, femme, transgenre ? Où se situent les frontières du genre ?

C'est quoi être un homme, être une femme, être ni-homme ni-femme, aujourd'hui ?

PROGRAMME

14h : Introduction : « Actualités du genre : des questions en mouvement » par Laurence Schnitzler et Camille Hébréard

14h30 : Conférence musicale : 1996- 2016, du Rap aux réflexions sur les masculinités par D'de Kabal
1996 : Premier projet musical distribué à une échelle nationale.
2016 : Création de groupes de paroles d'hommes, en non-mixité, sur les masculinités.
D' de Kabal partage ses réflexions au sujet de sa trajectoire et de ses thématiques.
Dans cette conférence musicale, il nous invite à voyager dans des textes écrits sur une période de 20 ans, interrogeant l'évolution de ses prises de parole sur les questions relatives au sexisme, à la misogynie ou à l'homophobie.
En interprétant certains de ses textes devant le public, il partage les réflexions intimes qui ont accompagné la création de ses titres. Il raconte comment le Rap l'a amené au théâtre et comment son écriture a évolué pour se fondre dans ces différents espaces finalement moins éloignés qu'on l'imagine.
Ce spectacle polymorphe est une analyse tant sur le fond que sur les formes.

« 1996-2016, du Rap aux réflexions sur les masculinités » est à la fois une lecture poétique, un concert de Rap et une discussion avec le public.
Un temps d'échange et de discussions sera proposé à l'issue du concert en présence de l'artiste.

17h-19h : ateliers d'expression
Atelier d'écriture, atelier-discussion, atelier clown, atelier théâtre, diffusions de court-métrages et débats à destination des jeunes en partenariat avec le Secteur Jeunesse de 117 Animation Jeunes

19h30 : Diffusion du film « Femme de mère en fille » de Valérie Guillaudot (Caméra au Poing)
Doc / 73 minutes/ Juin 2020
Jeune mère de famille, je me suis souvent sentie assignée à résidence. Je renouais alors étrangement avec la réalité de ma grand-mère dans le monde agricole et catholique du début du XXème siècle. Ce film est une adresse à ma mère, que je redécouvre, jeune femme des années 50, fuyant la maternité et la vie domestique. C'est un dialogue aussi avec Michèle Perrot, l'historienne des femmes, sur un siècle d'émancipation.

Ce film évoque également la place des hommes dans la vie familiale et domestique à travers le témoignage de 4 pères de famille vivant en Ariège.

Projection suivie d'un échange sur le film et les partages de la journée.

21h30 : performance artistique proposée par l'Œil du Souffleur Éditions et Cie
« ÉCRITS ARDENTS »
Grinçants, abrupts, provocateurs, extra-lucides : des textes chocs, rageurs et passionnés, qui parlent d'elle et de lui, de lui et d'elle, et puis des autres, de ceux qui ne se sentent ni elle, ni lui.
Se sentir être et seulement cela, ce serait déjà ça ; peut-être seulement ça, non?
Vous pourrez entendre des textes de Virginie Despentes ou de Pierre Bourdieu, de Simone de Beauvoir et de Paul B. Preciado ou bien encore de Pier Paolo Pasolini…
Avec Astrid Cathala et Loïc Varanguien de Villepin (sous réserve) à la voix et Gil Angelo Gazzoli aux guitares et machines.


En continu sur la journée :
- Un espace d'écoute sonore avec la restitution de la résidence d'écriture de Karin Bernfeld « Prendre corps » menée en Couserans en 2019
- Entretiens intimistes avec Karin Bernfeld
- stands d'ouvrages en lien avec la thématique proposés par la maison d'éditions de L'Oeil du Souffleur et la librairie A la Lettre
- mallette bibliographique proposée par le Réseau de lecture publique du Couserans


Buvette et petite restauration sur place.


Billetterie :
Pass journée : plein tarif 20€ / Tarif réduit 15€ (adhérents Act'en Scène, demandeurs d'emploi, - 26 ans, AAH, ASS, AS/ASPA sur présentation d'un justificatif) / Abonnements plaisir et groupes à partir de 8 personnes 13€ / collégiens, lycéens, étudiants, RSA, accompagnateurs AAH 10€ / enfants de - de 10 ans 7€

A deux c'est mieux : un place achetée = une place en tarif réduit

Préventes sur le site de l'Estive : www.lestive.com + billetterie sur place
Réservations conseillées auprès de l'Estive (05 61 05 05 55 / accuexeilaccueexil@lestiexve.com) ou auprès d'Act'en Scène (05 61 03 83 77 / acteexnscene09@gmail.cexom).

Lien : https://ariege.demosphere.net/rv/13015
Source : message reçu le 16 octobre 12h